Soins de médecine générale

Qu'est-ce qu'un ECG d'effort ?

Lors d'un ECG d'effort, le médecin utilise des électrodes pour déterminer les actions électriques du cœur pendant que le patient fait de l'exercice. Cela permet de détecter certaines maladies cardiovasculaires, comme les maladies coronariennes, et d'obtenir des informations sur la condition physique individuelle du patient.

Quand fait-on un ECG d'effort ?

Certaines maladies cardiaques ne se manifestent que lors d'un effort physique. En particulier dans les cas de maladie coronarienne, l'ECG de repos est souvent sans particularité. Dans l'ECG d'effort, en revanche, la maladie peut être diagnostiquée par des troubles du rythme ou des modifications de l'ECG. D'autres raisons justifient la réalisation d'un ECG d'effort :

  • Contrôle après une crise cardiaque ou un pontage
  • Arythmie cardiaque à l'effort
  • Évaluation du suivi d'une arythmie traitée
  • Hypertension artérielle
  • Évaluation des performances individuelles
  • Vérifier le succès d'un traitement médicamenteux (par exemple contre l'hypertension artérielle)

Procédure d'un ECG d'effort

Comme pour l'ECG de repos, le médecin colle des électrodes sur la peau du patient et les relie par câble à un appareil ECG. Cet ECG à 12 dérivations enregistre l'activité cardiaque pendant que le patient est physiquement actif, par exemple sur un tapis roulant ou un vélo stationnaire (bicyclette ergométrique). L'appareil de sport permet de régler différentes phases d'effort qui correspondent à l'effort physique quotidien :

  • 25 à 50 watts : marche normale
  • 75 à 100 watts : montée d'escaliers ou vélo lent
  • 125 à 150 watts : jogging ou cyclisme rapide
  • plus de 150 watts : effort athlétique important

L'effort est augmenté de 25 watts toutes les deux minutes. La durée de l'ECG d'effort est d'environ 15 minutes. En cas de modifications dangereuses de l'ECG, d'augmentation excessive de la pression artérielle (> 250 mmHg systolique et >120 mmHg diastolique) ou d'apparition de troubles chez le patient, le médecin interrompt immédiatement l'ECG d'effort. Dans le cas contraire, le nombre de watts continue d'augmenter jusqu'à ce que la fréquence cardiaque maximale (=220 moins l'âge) soit atteinte ou que la personne soit épuisée. Après l'effort, le ou la patient(e) est encore observé(e) pendant six minutes afin d'évaluer la baisse de la fréquence cardiaque.

Evaluation de l'ECG d'effort

Outre la puissance - mesurée en watts - le cabinet vérifie également la perception subjective de la puissance par les patients. Pour ce faire, la personne donne un feed-back sur sa perception de la difficulté de l'effort pendant l'examen. La pression artérielle et la fréquence cardiaque sont également mesurées à des fins de surveillance et de diagnostic.

La fréquence cardiaque au repos est de 60 à 80 battements par minute et augmente naturellement lors d'un effort physique. Pour déterminer la valeur théorique individuelle de la capacité de performance, le médecin utilise la règle générale suivante lors de l'ECG d'effort : à une fréquence cardiaque de 220 battements par minute est soustrait le nombre d'années de vie de la personne. Il en résulte la limite d'effort.  

Si le patient ou la patiente souffre d'une maladie cardiaque, on observe souvent des modifications typiques sur l'ECG. Mais l'ECG d'effort peut aussi fournir des résultats faussement normaux, en particulier chez les patients chez qui la maladie coronarienne n'est pas encore connue et/ou qui ne présentent aucun symptôme. En d'autres termes, aucune anomalie n'est constatée alors que la personne est atteinte d'une maladie coronarienne. C'est pourquoi les médecins complètent généralement l'ECG d'effort par d'autres examens.

Comment puis-je obtenir un ECG d'effort chez Avi Medical ?

Vous ne pouvez pas réserver un ECG d'effort directement dans l'un de nos cabinets. Il est généralement effectué dans le cadre d'un examen d'une maladie cardiaque conorale ou d'une suspicion de maladie cardiaque conorale.